home Pièce par pièce Isoler le plafond pour éviter les pertes de chaleur

Isoler le plafond pour éviter les pertes de chaleur

Une bonne isolation thermique du plafond est essentielle pour une économie d’énergie. Mais pas que, elle permet également d’éviter les bruits du voisinage. Nombreuses alternatives s’offrent pour isoler le plafond à savoir les isolants à fixer sur le plafond-même. On peut également mettre l’installation entre les plafonds ou encore faire recours aux faux plafonds. L’idée étant de réduire toute fuite de chaleur.

En quoi consiste l’isolation du plafond ?

Le principe de l’isolation thermique du plafond repose sur le recouvrement d’isolant mince, en cas de plafond déjà existant. Dans le cas contraire, c’est-à-dire s’il n’y en a pas, la mise en place d’un faux plafond doit avoir lieu. L’emplacement sera fixé selon la disposition de la maison. Si le plafond se situe entre deux étages, il faut préconiser à la fois une isolation thermique et phonique.

Quant aux matériaux d’isolation du plafond, ils sont à peu près les mêmes que ceux pour l’isolation des murs intérieurs. En effet, procéder une isolation de l’intérieur présente un moindre coût, mais a une efficacité semblable à l’isolation de l’extérieur. Ces matériaux existent en trois catégories notamment minérales, végétales et synthétiques, tous ayant une performance adaptée à chaque besoin.

Il est à noter que les isolants d’origine minérale sont efficaces autant en isolation thermique que phonique. Ceux d’origine végétale quant à eux offrent une meilleure contenance en énergie et réduisent significativement les fuites de chaleur. Enfin, les isolants synthétiques sont de bons isolants thermiques, mais n’offrent pas d’isolation phonique. Ils sont souvent disponibles en panneaux rigides.

Avantages d’un plafond bien isolé

On l’aura compris, le premier intérêt d’isoler son plafond est d’avoir un meilleur confort de l’habitation en général. En effet, la chaleur est modérée en été, car le plafond va limiter la pénétration de celle-ci. En revanche, la température ambiante va être gardée en hiver. En plus, ce confort est accessible, car son prix est abordable.

Ensuite, au niveau de consommation d’énergie, on peut faire une économie jusqu’à 600 euros par an. Sans oublier qu’une maison avec une bonne isolation thermique gagne en valeur lors d’une éventuelle revente. C’est un des critères les plus exigés sur le marché de l’immobilier en ce moment. C’est aussi un bon geste pour l’environnement. Pour connaître davantage sur l’isolation thermique, visiter http://www.isolation-pro.be/.

L’installation des isolants

Préconiser les isolants minces pour les plafonds existant. Pour se faire, il suffit de les fixer sur le plafond. Les matériaux épais sont déconseillés dans ce cas, car des fuites de poussières risquent de se produire. Dans le cas où l’on utilise des isolants épais, il faut penser à installer en haut et en bas de ceux-ci des membranes frein-vapeur, qui empêcheront l’humidité de les altérer. Pour des raisons esthétiques mais aussi pratiques, il est nécessaire de procéder à des entretiens réguliers des isolants. Passer un coup de plumeau pour enlever les poussières ou par des micros-pulvérisations. Cette dernière nécessite l’intervention d’un professionnel. Il faut cependant vérifier avant l’installation l’existence d’éventuelles fuites. En effet, le plafond doit être bien sec et protégé contre ces fuites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *